Un atelier pour mieux gérer les forêts

AgribusinessTV 23 juin 2022 2028 Aucun commentaire

image

Le Forum Forestier Africain, en collaboration avec l’Université Thomas SANKARA, a organisé du 06 au 10 juin 2022 un atelier d’échanges d’expériences entre les parties prenantes du secteur forestier africain. Cette rencontre régionale de Ouagadougou a connu la participation d’experts forestiers africains venus d’une dizaine de pays francophone.

L’évènement a rassemblé plus de 60 participants sélectionnés des administrations forestières publiques, des organisations non gouvernementales, des universités et centres de recherche, du secteur privé, etc. « Partage d’informations et d’expériences sur les défis et les opportunités de la gestion forestière dans le contexte du changement climatique », c’était le thème de la rencontre.

« Le présent atelier constitue un forum offert aux décideurs politiques, chercheurs, enseignants-chercheurs, acteurs de la société civile pour dialoguer autour des préoccupations du continent en matière de la gestion durable des terres et des forêts dans le contexte du changement climatique », a dit le Directeur Général de l’Agence Nationale de Valorisation des Résultats de la recherche et des innovations (ANVAR), Dr. Louis SAWADOGO.

Concrètement, il s’agit d’un d’échange autour de résultats de recherche et d’expériences individuelles et collectives qui sont à même d’impacter positivement la gestion durable des terres, des forêts et des arbres dans un contexte de changement climatique.

« Le Burkina Faso et l’Université Thomas SANKARA sont honorés d’accueillir cet important atelier. […] Plus vous serez outillés, plus vous serez préparés à gérer durablement les terres et les forêts dans le contexte actuel de changement climatique », a indiqué Pr. Florent SONG-NABA, Vice-Président de l’UTS, chargé de la Recherche et de la Coopération Internationale.

« La forêt et les arbres hors forêt sont des ressources qui doivent être gérées de manière durable et utilisées de manière judicieuse pour répondre aux besoins des personnes et améliorer l’environnement dans lequel elles vivent », a expliqué la représentante du Secrétaire Exécutif de l’AFF, Pr. Marie Louise AVANA-TIENTCHEU.

Des différentes communications suivies d’échanges, il ressort que les ressources forestières en Afrique sont soumises à de fortes pressions. On note également que la déforestation et la dégradation des forêts sur le continent restent les défis qui ont un impact sur la capacité des pays africains à lutter contre la pauvreté. « Très peu de pays d’Afrique subsaharienne sont en mesure de répondre aux besoins nationaux en semences des arbres, et encore moins de tirer des avantages des initiatives mondiales et régionales en lien avec les forêts et le changement climatique », a regretté la représentante du Secrétaire Exécutif de l’AFF.

Des journalistes africains ont activement participé à cet atelier régional. Soit en présentiel ou par visio-conférence. L’auteur de ces lignes, qui y était en présentiel a pris part aux deux tables rondes des médias. L’une de ses questions adressées aux experts forestiers a été de savoir le rôle de l’agriculture dans la déforestation en Afrique. Selon les experts, l’agriculture extensive est la principale cause de la déforestation en Afrique.

L’Afrique, étant le continent le plus vulnérable aux effets du changement climatique, les informations qui ont été échangées lors de cet atelier, selon les participants, seront utiles pour soutenir la prise de décision basée sur des preuves scientifiques et des expériences réussies pour une gestion durable des forêts.

Le Forum Forestier Africain (AFF) est une organisation non gouvernementale panafricaine, dont le siège est à Nairobi, au Kenya. Créé en 2007, c’est une association d’individus qui partagent la quête et l’engagement pour la gestion durable, l’utilisation et la conservation des ressources forestières et arboricoles de l’Afrique pour le bien-être socio-économique des populations, la stabilité et l’amélioration de l’environnement.

Hadepté Da

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.