Jardins de survie

3 décembre 2019 2449 42 Aucun commentaire

Description

Après une blessure, Mamouna Ouédraogo a dû être amputée du pied gauche. Son mari l’a abandonnée, avec ses trois enfants. Elle s’est retrouvée complètement dépendante de ses parents. En raison de son inactivité, elle avait de mauvaises pensées toute la journée et la vie n’était pas facile.

Un jour, elle a contacté des agents de CBM et elle a reçu du matériel de jardinage, des semences et une chèvre. C’est comme ça qu’elle a commencé la culture de contre-saison. Maintenant, grâce à cette activité, elle arrive à gagner un revenu, nourrir sa famille, payer des soins de santé et payer la scolarité de ses enfants.

Comme Mamouna, il y a d’autres personnes handicapées qui ont été soutenues par CBM et qui se consacrent à la production végétale, une activité qui a amélioré leur vie.

Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.