Les aventures de Yenntéma

AgribusinessTV 10 juillet 2024 342 Aucun commentaire

image

Parcourir des villes et des villages du Burkina Faso, aller à la rencontre des jeunes qui se battent pour tirer dignement leur épingle du jeu. Voilà un petit aperçu de mes aventures en tant que reporter à Agribusiness TV. Le plus important pour moi, c’est de pouvoir conter au monde les histoires et parcours inspirants de personnes qui se démarquent dans une société où on se plaint beaucoup du chômage ou d’emplois précaires, mais qu’on hésite à sortir de notre zone de confort. 

Parmi les entrepreneurs que j’ai interviewés, certains ont choisi de se lancer dans l’entrepreneuriat après leurs études, dans des domaines qui les passionnent véritablement. D’autres ont initialement opté pour le salariat, mais ont ensuite fait le choix de bifurquer vers l’entrepreneuriat. Ce changement de cap s’est souvent produit parce que leur passion de toujours les a rattrapés, soit parce qu’ils ne se plaisaient plus dans leur emploi, soit encore parce qu’ils étaient à la recherche de nouvelles aventures, de la liberté financière, etc.

Découvertes marquantes

Habituellement, je préfère être derrière la caméra pour interviewer mes interlocuteurs. Mais, récemment, j’ai dû me mettre face caméra pour présenter la rubrique « Vie Rurale ». J’ai entamé les premiers numéros avec la peur au ventre, me demandant si le rendu allait être potable. Bien que ce baptême de feu m’ait initialement inquiété, j’avoue que j’ai été séduite par le résultat final et je prends grand plaisir à présenter chaque numéro. 

Mon séjour à Ténado, dans la province du Sanguié au Centre-Ouest du Burkina Faso, m’a profondément marqué. J’ai savouré leur célèbre poulet au soumbala accompagné du « tô » Gourounsi, tout en appréciant les paysages fascinants des périmètres maraichers situés le long de la Route Nationale 14.

En sus de mes tournées pleines de découvertes à Ténado et dans les villages environnants, j’ai visité également des lieux atypiques dans d’autres localités. J’ai exploré aussi le Musée de la Femme de Kolgondiessé à Ziniaré, dans le Plateau-Central, les roches granitiques sacrées et multiformes de « BEKOTEG » à Ouessa dans le Sud-Ouest et le « Musée Da-Do » à Réo dans la région du Centre-Ouest. 

L’aventure n’est pas toujours rose

Souvent, cette joie d’explorer certaines zones s’estompe au regard du mauvais état de certaines routes. Le trajet que je risque de ne pas oublier de si tôt, c’est celui de Ouagadougou-Ouessa. En cours de route, le car a décidé de rendre l’âme, me laissant attendre plus de 3 heures sans possibilité de trouver une autre compagnie de transport, puisque c’était la seule qui pouvait me conduire directement à la destination finale, sans détour ce jour-là. Finalement, c’est la nuit que je suis arrivée à Ouessa. Au bout du compte, le numéro de « Vie Rurale » à Ouessa a permis aux internautes de découvrir les potentialités culturelles, agricoles et sociales de cette zone.  Et c’est toujours un plaisir pour moi de faire découvrir la vie en milieu rural.

Yenntéma Priscille OUOBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *