Cameroun : A la conquête de la chaîne de valeur du maïs

27 février 2018 2256 40 3 commentaires

Description

Loïc KAMWA est diplômé en administration des affaires. Il produit le maïs sur 30 ha destiné au marché local.

Loïc a constaté qu’il y avait beaucoup de terres inexploitées au Cameroun et en même temps, il y avait un énorme potentiel pour la production de maïs. Il a commencé à cultiver du maïs sur 4 hectares, où les membres de sa famille venaient souvent l’aider. Il est ensuite allé aux Etats-Unis pour ses études et là il a eu l’occasion de visiter de grandes fermes de maïs, où il a beaucoup appris. Après ses études, il est revenu au Cameroun. Il a obtenu un prêt auprès d’une banque et a augmenté sa production de 4 à 30 hectares.

« À chaque fois qu’on est au niveau du secteur primaire qui est la production, il y a toujours un [intermédiaire] qui gagne plus que nous. Donc, nous voulons que ce que nous produisons, que nous puissions le transformer et donner une valeur ajoutée », explique Loïc.

Cameroun

3 comments on “Cameroun : A la conquête de la chaîne de valeur du maïs

  1. DJEUKAM SIELENOU BRICE on

    TRÈS INTÉRESSANTE TES ASPIRATIONS CONFRÈRE …SUIS DU MÊME AVIS QUE TOI ,J AIME BEAUCOUP CET EXTRAIT DE TON DÉCRYPTAGE<>
    SI SEULEMENT TOUS LES AFRICAINS POUVAIENT PENSÉES AINSI ENFIN DE RENDRE UTILE ET RENTABLE CE DON INCOMMENSURABLE DE DIEU QUI N’EST RIEN D’AUTRE QUE L’ESPACE TERRESTRE ET FERTILE;;;MAIS UN SERIEUX PROBLEMME RESTE A DECLINER ICI;COMME MOI PAR EXEMPLE, COMMENT FAIRE POUR POUVOIR S’ACQUISITIONNER CET ESPACE DE TERRE SI ON A PAS LES MOYENS NÉCESSAIRES POUR POUVOIR BÉNÉFICIER D’UN CRÉDIT BANCAIRE OU D’UNE SUBVENTION COMME VOUS VU LE SYSTÈME BANCAIRE RÉEL ET ACTUELLE D’UN PAYS COMME LE NOTRE???

    Répondre
  2. Irène M. T. on

    Bonjour Mr Kamwa,
    Je suis ravi de votre initiative.
    s’il vous plait puis je avoir votre contact
    le mien le voici
    whatsapp ou tel :+237680375869
    je reponds au nom d’Irène

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *