Burkina Faso: Produire plus et mieux avec moins d’eau

11 juin 2019 1866 26 Pas de commentaire

Description

Au Burkina Faso, la longue saison sèche rime de moins en moins avec l’oisiveté chez les agriculteurs et agricultrices. Beaucoup s’adonnent au maraichage qui devient aujourd’hui l’une des principales activités génératrices de revenus pendant cette période. Mais sans formation, manquant de moyens, nombre d’entre eux collectionnent des difficultés. Avec comme contrainte majeure, la disponibilité de l’eau.

Entre 2013 et 2019, le programme de développement des terres arides, DryDev, a accompagné des femmes et des jeunes maraichers au développement de leurs activités dans plusieurs communes du pays.

Des interventions du programme ont consisté entre autres à des formations sur la gestion optimale de l’eau, sur les itinéraires techniques de productions et sur la technique du compostage en tas. Le programme a également appuyé l’aménagement de périmètres maraichers, la réalisation de forages et la facilitation de l’accès aux intrants.

Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *